Les inscriptions à la boxe commence la semaine prochaine!

 

Pendant tout le mois de septembre

 

Venez faire un cours d'essais puis decider de prendre votre licence à l'année

 

 

Entrainements à la boxe loisir le mardi et jeudi de 18h à 20h

 

au sein du Boxing Nazairien - gymnase de Porcé 44600 Saint Nazaire

 

Sportivement

 

Bastien

 

Boxing

Bastien Laforge tire sa révérence

Jubilé le 21 mars

 

 

Le chef de file du boxing Nazairien, 35 ans, a décidé d'arrêter sa carrière professionnelle. C'était dans l'air du temps depuis plusieurs mois. La défaite contre Chaquib Fadli, le 22 novembre, a eu pour effet d'entériner cette décision. Bastien Laforge renonce à la compétition : « Pour être au top, cela demande beaucoup de travail, d'investissement et de sacrifices. Je n'en ressens plus l'envie. Cela étant, si demain on me propose un combat à 1 million de dollars, j'y vais ». Le Nazairien, qui n'a débuté qu'à 22 ans, a accompli un formidable parcours, avec une soixantaine de combats dont 26 en Professionnel. Son bilan : 19 victoires, pour un nul et six défaites, un critérium espoir en 2009, une coupe de la ligue, deux participations aux championnats de France et un championnat d'Europe. « Mon plus beau combat c'était à Donetsk (Ukraine) contre Volodomir Kravets, raconte-t-il ému. K.-O. aux deux premières reprises, j'ai tenu jusqu'au 10e round. La marche était trop haute. Je n'étais pas prêt pour ce genre de combat ».

 

Jubilé le 21 mars

 

Sa carrière : Bastien Laforge avoue quelques déceptions, notamment lors d'un championnat de France contre en 2011. « C'était face à Soukouna. Ce combat était à ma portée, mais je n'avais pas assez la rage. Cette rage, je ne l'ai trouvée qu'à mon dernier combat. Je n'ai pas de regrets et je suis content de ce que j'ai fait. Je ne pensais jamais en arriver là, car j'ai toujours boxé pour le plaisir ». Passionné jusqu'au bout des gants, Bastien Laforge compte bien rendre à la boxe, ce qu'elle lui a apportée : « Je vais passer mes diplômes d'entraîneur et peut-être faire des formations d'arbitres ». Bastien va aussi préparer son jubilé le 22 mars à la Soucoupe. Il disputera huit rounds contre Sébastien Allais, Alioubaali, Mahyar Monshipour et peut-être contre Stéphane Cazeaux, l'ami de toujours. « J'espère qu'il tiendra deux rounds... ».

 

 

JE VOUS SOUHAITE UNE BONNE ANNE 2014! 

 

Champion de France des poids super-légers, l'Asémiste Chaquib Fadli a conservé pour la deuxième fois son titre, en stoppant dans le septième round le Nazairien Bastien Laforge sur le ring de La Gauthière le 29 novembre à Clermont-Ferrand.

 

 

Lors du gala de boxe de l'ASM, Chaquib Fadli a victorieusement défendu sa ceinture de champion de France des super-légers. Le Clermontois remettait en jeu son titre de champion de France professionnel. Fadli, sur un fulgurant crochet du gauche au foie, a mis son adversaire Bastien Laforge hors de combat à l'appel de la septième reprise.  Le Montferrandais de 32 ans comptabilise 13 victoires. Il a confirmé devant son public sa montée en puissance, et peut désormais viser un championnat d'Europe.

 

Source : France 3 Auvergne

 

LE CHAMPIONNAT DE FRANCE

CONTRE LE CHAMPION EN TITRE

AURA LIEUX LE 29 NOVEMBRE 2013 A CLERMOND FERRAND

Cf 

PALMARES:

25 combats professionnels 19 victoires (3 KO), 1 match nul et 5 défaites.

Vainqueur du critérium national des espoirs professionnels 2009.(série C et D)

Vainqueur de la coupe de la ligue de France professionnelle 2010.(série A et B)

Vice champion EBA (Europe) 2011

Vice champion de France 2011.(série A)

 

Super-légers (63,503 kg) : Chaquib Fadli

 

Le Clermontois Chaquib Fadli (31 ans, 11 victoires dont 6 avant la limite, 3 défaites) a aisément conservé sa ceinture, le 15 mars à Yutz, en battant à son challenger officiel, Salahedine Sarhani (29 ans, 14 victoires dont 5 avant la limite, 1 nul, 20 défaites) il a triomphé par arrêt de l’arbitre au quatrième, après avoir envoyé une première fois son challenger au tapis à la troisième reprise.

Son nouveau challenger est le Nazairien Bastien Laforge (34 ans, 24 combats,18 victoires dont 3 avant la limite) auquel il devra donner la réplique au plus tard le 17 novembre, l’ouverture des enchères étant prévue le 18 septembre.

 

Bastien Laforge est dans la bonne ligne

Que retenir de cette soirée sans enjeu ? Le gala a permis samedi, aux Cazeaux père et fils, de faire le point. Aussi bien en pros que chez les boxeurs amateurs. Des confirmations, malheureusement elles ne sont pas toutes positives. Mais, elles le sont pour Bastien Laforge de retour sur le ring après trois mois d'absence, et à qui on peut attribuer une mention bien. Surtout qu'il a fait un match propre, le moins que l'on puisse dire, devant l'expérimenté Sylvain Chapelle. D'ailleurs Stéphane Cazeaux est plutôt élogieux : « Bastien a fait un beau combat, clair, net. Sa victoire est logique, il a été le patron sur le ring... » Maintenant, il lui reste à engranger des combats s'il veut, en juin prochain, disputer la finale de la coupe de la Ligue avec tous les atouts dans son jeu.

 

Boxe à Saint-Nazaire, le samedi 9 mars

 

 

Le Boxing Nazairien organisera son prochain gala le samedi 9 mars, au Palais des sports de Saint-Nazaire, surnommé La Soucoupe, une salle omnisports située à Saint-Nazaire dans le département de Loire-Atlantique en Pays de la Loire. À l'affiche, la Nazairien Valentin Freulon rencontrera Ludovic Duval du Team Moukory (Canteleu), tandis que le local Bastien Laforge, classé n°1 en super-légers et futur prétendant à la couronne nationale, disputera un combat très important contre Sylvain Chapelle, du Team Barry (Montpellier), classé lui-aussi n°1 en poids légers. En amateur et pré-combat, 5 ou 6 combats sont prévus dans l'après-midi à partir de 15h avec les novices du Boxing Nazairien.

 

Victoire aux points à l'unamité des 3 juges pour Bastien!

 

 

 

 

Gala du Stade lavallois, samedi 1er décembre à la salle polyvalente. 3 combats pros.

Mi-moyens : Stanislas Salmon - Arvydas Trizno (Lituanie) en 6 rounds de 3 minutes. Catégorie légers : Bastien Laforge (Boxing Nazairien), finaliste du championnat de France pro en 2011, contre un adversaire à désigner, en 6x3. Mi-moyens : Jordy Weiss (Stade lavallois) - Yoann Le Bronnec en 4x3. Plus 10 combats amateurs avec les Lavallois.

VIVEMENT LA PROCHAINE!!!

img001.jpg

 

Bastien Laforge ne méritait pas ça

Le Nazairien Bastien Laforge se voyait vainqueur face à Sallahedine Sarhani, mais les juges en ont décidé autrement. La bonne vieille Soucoupe de Saint-Nazaire en a vu des vertes et des pas mûres depuis sa création, notamment en boxe. La défaite du Nazairien Bastien Laforge en finale de la coupe de la Ligue des super-légers, vendredi soir, viendra s'ajouter à la liste.

N'en déplaise à Sallahedine Sarhani les juges ont volé Bastien Laforge d'une victoire qu'il méritait. Le Nazairien qui n'a pas pour habitude de se plaindre était plus qu'amer à l'issue du combat : « Je croyais bien avoir gagné, c'est moi qui fais la guerre et résultat je perds... » Une prise de position que son entraîneur Stéphane Cazeaux partage : « Bastien perd les deux, voire les trois, premiers rounds mais après il les gagne tous... » Les trois juges sont loin de faire le même constat, deux donnent une courte victoire à Sarhani (96-95 et 96-94) alors que le troisième voit en Laforge un net vainqueur (99-92). En clair qu'il n'a perdu qu'une reprise, même le plus chauvin des Nazairiens n'est pas d'accord avec cette thèse et c'est normal. Comme il est tout aussi surprenant de dire qu'il a perdu cinq, voire six, rounds. On appelle ça de la malhonnêteté ou de l'incompétence. C'est au choix.

Et Sallahedine Sarhani, qui a porté il y a quelques années les couleurs nazairiennes dans la plus grande discrétion, qu'est-ce qu'il en pense ? : « Moi, je me voyais gagnant, pas de beaucoup c'est vrai. Laforge a avancé, attaqué, gagné des rounds, je l'admets. Mais, moi aussi j'en ai gagné des rounds, la preuve... Cette coupe je la mérite, je me suis entraîné comme un fou pour l'arracher ! »

Bastien Laforge : Fiorletta après Sarhani

 

 

L'été risque d'être chaud pour Bastien Laforge (15 v, 4 d, 1 n) ! Sauf contretemps de dernière minute, après la Coupe de la Ligue face à Sarhani (13 v, 19 d, 1 n) le vendredi 8 juin, le Nazairien devrait boxer pour la ceinture IBF Méditerranée le 4 août à Avezzano (Italie) face à l'expérimenté Italien Ivan Fiorletta (33 ans, 25 v, 7 d, 2 n).

 

Laforge victorieux à l'unanimité des trois juges

Bastien Laforge était aussi à l'affiche mais dans un combat sans enjeu. Face à Brahim Bouizem, autre Libournais. Il a fait ce que l'on attendait de lui, minutieusement comme il en a l'habitude. Il aurait d'ailleurs pu en terminer très rapidement car Bouizem fut touché au foie à la fin de la 1re reprise sur un direct du gauche et compté, sauvé in extremis par le gong. Laforge a triomphé en six reprises à l'unanimité des trois juges, 58-55, 58-55, 59-54. « J'avais un peu mal à une main et je le ressentais quand je lui donnais des coups sur la tête. C'est un boxeur qui a fait son boulot. Il était hyper bien protégé. C'est bien. Physiquement j'ai été là même si j'aurais pu faire mieux ». On retrouvera donc le Nazairien en finale de la Coupe de la Ligue. Mais, là, ce sera autrement plus complexe.

Pour la ceinture vacante des poids super-légers WBC-Méditerranée, lors du choc franco-français du gala, Ali "l'Ouragan" Oubaali (34 ans ; 1,73 m ; 26 victoires, dont 19 avant la limite, 3 revers) a battu par décision unanime (117-111, 117-112 et 116-112) le Nazairien Bastien Laforge (33 ans ; 14 succès, dont 3 expéditifs, 1 nul, 4 défaites).

C'est le choc franco-français de la soirée. Sur le papier, Ali Oubaali du Top Rank de Bagnolet a besoin de savoir où il en est et de se situer sur le circuit national, alors que Bastien Laforge vient chercher le titre WBC-Méditerranée pour effacer l’échec des championnats de France où il s'est incliné face à Soukouna, par décision. Deux profils de boxeurs pour une même volonté : s'imposer avec la manière. Oubaali prend ses marques des le premier round et frappe d’entrée. Laforge reste vigilant et répond aux assauts de son adversaire en montrant qu'il ne vient pas subir. Les deux prochains rounds sont pour Ali, plus actif, il avance et met la pression au pensionnaire du club de Saint-Nazaire. Le public retient son souffle, les boxeurs ne s’arrêtent pas et travaillent en s'imposant un rythme de championnat. Il ne se passe pas une minute d’inactivité, Laforge reste vigilant mais Oubaali fait mal et travaille corps et face avec puissance. Son coin lui demande de monter les mains car Laforge cherche à piquer "l'Ouragan". La veille, les deux hommes ont montré un très beau fair-play au restaurant de Boris Diaw ("Arrêt de Jeu") qui les accueillait : Oubaali y a été pesé à 62.700 kilos tandis que Laforge a dû aller perdre 200 grammes avant de valider sa participation à ce duel. Jusqu'au sixième round, Oubaali est là, actif, réactif, il frappe le premier et continue à avancer alors que Laforge encaisse et reste debout.

Laforge dangereux jusqu'au bout

Dans le huitième round, Ali Oubaali est bien lancé. Il voulait un combat dur pour se tester. Et le test Laforge est à la hauteur des attentes du public et des boxeurs. Les deux derniers rounds voient Laforge frapper et tenter de stopper "The Hurricane". Un réveil orgueilleux avec des crochets larges qui passent mais un Oubaali qui ne laissera pas passer sa chance. Plusieurs fois, il bloquera Laforge dans les cordes et frappera. Le Nazairien encaisse et tourne avec un cœur énorme. Et du cœur, dans le douzième et dernier round, les boxeurs en montreront. Les juges sont unanimes, Oubaali l'emporte et devient champion WBC-Méditerranée. Il prendra le micro pour rendre hommage à son coach Joseph Germain qui n'a jamais cessé de croire en lui. Et aura quelques mots émouvants pour son adversaire : "Merci à Bastien Laforge de m'avoir tenu tête, c'est grâce à des boxeurs comme ça que la boxe continue à séduire et à vivre". Le public applaudit les deux hommes et s'accorde a qualifier ce face-à-face comme étant le combat de la soirée. Un bol d'air pour la boxe professionnelle.

http://www.saintnazaire-infos.fr/le-boxing-nazairien-fete-ses-rois-et-ses-reines-27-66-1211.html

"DOMMAGE POUR LE CHAMPIONNAT DE FRANCE, JE SUIS PASSE TOUT PRES.

ENCORE UN PETIT PEU D'EXPERIENCE A PRENDRE ET CE SERA BON!

MERCI A TOUS CEUX QUI ME SOUTIENNENT!"

Bastien 

 

Reportge sur le boxing Nazairien sur télénantes:

http://www.telenantes.com/Sports/Culture-Clubs/2011/10/Culture-Clubs-au-Boxing-Nazairien#commentaire

Regroupement de boxeurs pro à saint Nazaire: 

 

Historique de 2009 à 2011a.pdf Historique de 2005 à 2009

 

 

BASTIEN LAFORGE,UN MORAL EN ACIER TREMPE PDF Imprimer Envoyer

Bastien Laforge a fini par se poser, ranger son accordéon et vouer fidelité à la boxe. La récompense sera peut-être une ceinture nationale.Portrait

 

Plus jeune, il suivait seulement les rails vers une vie meilleure, un boulot et du pain, sans rêver d'aller vers l'océan. Il a bourlingué avant de dessiner les plus beaux printemps de sa vie. Car Bastien Laforge n'a pas toujours été boxeur. En revanche, c'est un obstiné, un homme de métier, un ancien compagnon du Tour de France. « Le plus dur n'est pas d'y entrer mais d'y rester. Ce sont des amis pour la vie, un état d'esprit fraternel, du vrai, un savoir vivre plus qu'un savoir faire. J'avais mon salaire, je payais ma pension. »

Il a tourné le dos à sa Champagne et ses parents dès l'âge de 16 ans. Il était déjà en mode majeur, chantait Brassens ou Renaud avec les amis de Pierrot avant de faire les balloches des généraux et de troquer son accordéon contre une grosse caisse dans l'orchestre militaire de Metz, l'année de son service. De ville en ville, il a atteri à Cholet et rencontré Laurence. À Aix-Les-Bains, il a épousé la boxe. Française d'abord. « J'ai tout perdu mais j'ai tout de même été sacré vice-champion du Rhône-Alpes ! »

« Il faut m'achever »

Pour sa belle, il a posé ses valises en Loire-Atlantique en 2004. On lui proposait au mieux du full-contact, il a donc frappé au village voisin. C'était Campbon, l'anglaise, Christophe Gohier et trois ans de bons souvenirs. Le chaudronnier-tuyauteur a fini par se rentrer. Adieu la vie en plein-air, bienvenue à l'agent de maîtrise. Il a voulu se rapprocher de son boulot, s'est donc posé en face des paquebots, à Trignac, dans une petite maison écrasée par la route. Naturellement, il a signé au Boxing Nazairien, lié son destin à la famille Cazeaux et découvert en avril 2008 le professionnalisme, version accélérée. En l'espace de trois ans et demi, Bastien Laforge a remporté le critérium espoirs et la coupe de la Ligue. Toujours en avancant, avec pugnacité. « Je ne lâche pas l'affaire, il faut vraiment m'achever. »

À l'intérieur, il est resté le même. Son corps n'est pas meurti mais on devine derrière ses 17 combats pros une plaie à peine refermée. « Ma défaite en championnat EBA à Donetsk (Ukraine) face Kravets (janvier 2011). Je n'étais pas prêt pour ce genre de mec. » Comme aujourd'hui, il avait posé un congé sans solde. « Si je boxais pour l'argent, j'arrêterais. Ça fait un sacré trou dans le budget. C'est un risque également, admettons que je me blesse... Au départ, je ne rentrais pas des comptes pour Soukouna. Le Boxing a fait un bel effort. On ne pourra pas s'acheter une voiture neuve pour autant. » Quand il rentre de l'entraînement, Laurence a mangé, Elowan est couché. « C'est aussi pour cette raison que j'ai pris un congé (une semaine de stage à Aix-les-Bains puis ces quinze derniers jours). À 7 ans et demi, il commencait à souffrir de mes absences. Là, je peux l'amener à l'école. »

Ce vendredi, on fête la Saint-Éloi, un hommage aux orfèvres, chaudronniers et compagnons. Il l'a souvent célébré avec son accordéon. Aujourd'hui, l'élève des Cazeaux fait toujours danser, mais entre quatre cordes, en espérant que la Soucoupe accueille samedi « l'aboutissement d'une carrière et non d'une saison. »

 

Christophe DELACROIX.

Ouest-France

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site